Hommage aux combattants

Un volet de cloches s’est mis à carillonner le 11 novembre 1918, lors de la signature de l’armistice, qui eut lieu dans un wagon, dans la région de Compiègne. Afin de commémorer cet évènement et de rendre hommage à tous les soldats décédés lors de la Grande Guerre, une cérémonie s’est déroulée le lundi 11 novembre, devant le Monument aux Morts situé place de l’hippodrome.

Ne pas oublier

Ce conflit qui fut une période sombre au cours de laquelle ont eu lieu bien des atrocités, a modifié le cours de l’histoire. Chaque famille a été touchée, des villages détruits, des êtres humains déchiquetés. « Se souvenir et rendre hommage à toutes ces victimes, ainsi qu’aux personnes décédés du quartier, est un devoir de mémoire qui permet qu’elles ne sombrent pas dans l’oubli » assure Mercos Marchand président des Anciens Combattants.

La conscience, l’honneur et la patrie n’ont aujourd’hui plus beaucoup de sens pour certains jeunes qui répondent par la violence. Ces cérémonies de commémoration doivent les aider à comprendre qu’avant eux des hommes se sont battus, que beaucoup sont morts sur le champ de bataille, pour défendre leur pays, et maintenir la liberté de la France.

Ces quatre années de combat ont meurtri le pays entier, il n’est pas une ville, pas un village qui en cette date commémorative, ne se souviennent de ses disparus.
Elle devait être le Der des Der, mais malheureusement cela n’a pas été le cas. Malgré les tensions, la paix règne aujourd’hui en Europe. Afin de la stabiliser, il est nécessaire d’œuvrer pour un monde plus juste, plus solidaire et plus fraternel. Les peuples ont besoin de s’écouter et de s’entendre !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.