Verdissement de la finance

La finance verte rassemble l’ensemble des opérations financières ayant pour objectif de favoriser l’environnement et le développement durable.

La Banque de France a rassemblé le mardi 26 juin dans ses locaux à la Confluence, un parterre de chefs d’entreprise à qui elle a expliqué que pour parvenir aux objectifs fixés par la COP 21, afin de lutter contre le réchauffement climatique, il est nécessaire de mobiliser l’ensemble des acteurs financiers, et de renforcer le financement de la transition énergétique, soit une centaine de milliard d’euros d’ici 2030.

Les risques climatiques du secteur financier sont dus aux catastrophes naturelles et à leur assurabilité, ainsi qu’à l’évolution économique qui accompagnela transition énergétique vers une économie à bas carbone.

« Les financements verts sont encore très insuffisants au regard des défis qui sont devant nous, assure Morgan Despres de la direction de la stabilité financière de la Banque de France, ceci du fait que les investisseurs sont frileux ».

La Banque de France s’assure que la transition énergétique est faite régulièrement, de manière propre, elle a un rôle d’impulsion et de coordination.

contact: lyon-presquile@orange.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.