Vent nouveau !

Depuis le mercredi 9 septembre, la créatrice britannique Vivienne Weestwood, a investit le Musée des Tissus, pour une exposition originale, sans précédent.

Au travers de quelques deux cents pièces, cette riche collection entre en dialogue du fait de sa scénographie, avec les œuvres du musée. « Nous avons poussé la démarche de façon à respecter au mieux les engagements de Vivienne Weestwood qui sont les Droits de l’Homme et ceux de la planète » indique la directrice Esclarmonde Monteil.

Issue de la jeunesse urbaine, la styliste qui a débuté dans les années 1970, est provocante. Elle se pose des questions en permanence, et veut habiller ceux qui se révoltent. De ce fait elle va initier la mode Punk. Une dizaine d’années plus tard, elle se revendique comme plus classique. « On ne peut pas créer à partir de rien, dit-elle, il faut se nourrir de la culture ». Aussi a-t-elle suivi la mode depuis plusieurs siècles, en la réinterprétant. Son but est de changer le monde ! Elle dérange !

Cette exposition est un éternel jeu de billard et de rebondissements, passant du punk, au streetwear et à la haute couture. La créatrice explore sans relâche le travail de la coupe. A voir jusqu’au 17 janvier 2021.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.