Vent d’optimisme

Devant un parterre d’entrepreneurs, la Banque de France a fait le bilan de l’année 2017 et dévoilé les perspectives pour 2018, le mardi 27 février à l’Hôtel de Ville.

Bonne dynamique d’ensemble

La plupart des indicateurs sont passés au vert au cours de l’année écoulée, la croissance est repartie à la hausse (+1,9%), quoique légèrement inférieur à celle de la zone euro. D’autre part, la politique monétaire de la Banque Centrale Européenne (BCE) est favorable à la France, il n’y a pas de problème sur le crédit bancaire donc de plus en plus de prêts aux entreprises, ce qui leur permet d’investir. Cette bonne activité se traduit dans les effectifs de tous les secteurs dont trois sont à considérer. D’abord l’industrie où le taux de production ne cesse de progresser, ensuite les services dans lesquels la croissance de l’activité se traduit dans les marges, puis le BTP qui étant donnée son embellie, affiche une volonté de recrutement.

Malgré une très bonne conjoncture, le commerce extérieur est déficitaire de soixante-deux milliards, mais le déficit public est revenu à 2,9%, c’est-à-dire juste en dessous du seuil maximal de 3% imposé par Bruxelles. Il n’en demeure pas moins que la dette publique est trop élevée, et que le chômage est source de bien des maux. « Les personnes diplômées trouvent du travail, ce sont celles sans qualification qui vont pointer aux Assedic, indique le directeur régional Pierre du Peloux, la formation est donc à privilégier ». Et de préciser que quand la conjoncture est bonne, c’est le moment de travailler pour l’avenir.

Les perspectives 2018 sont assez prometteuses, il faut en profiter pour faire des réformes. Cependant le coût du travail reste trop élevé en France ce qui explique le déficit de la balance des paiements. Cela n’empêche pas qu’il faille investir dans l’innovation, le numérique et le progrès technique.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.