Une salle abandonnée

Le 20 juillet prochain, la salle Rameau doit sortir du périmètre des services publics municipaux, ce contre quoi la fin, siècle, aide, mécène, parcelle, capacité, infrastrusture, propriétaire du 1er se rebiffe.

Beaucoup d’inquiétude – Cette salle de six cent quatre-vingt-neuf places, après avoir accueilli pendant un siècle des spectacles de musique, de danse et de nombreux artistes, est surtout utilisée aujourd’hui pour des conférences, car des contraintes acoustiques et vibratoires lui interdisent certains sons. Certes elle n’est pas pleine tous les soirs, mais en 2016 il y a tout de même eu quatre-vingt-dix-neuf conférences plus quelques amusements comme l’après-midi des séniors du 1er, mais bien sûr, le poids financier est lourd.

Afin de lui insuffler une nouvelle dynamique, la ville souhaite mettre en place un projet global sur l’ensemble du bâtiment, afin de le réhabiliter, de le mettre aux normes, tout en conservant une salle de spectacle. Pour ce faire, elle désire organiser une concertation ouverte auprès d’opérateurs privés

« Cette salle, symbole de l’art nouveau est un patrimoine structurant pour l’arrondissement, avance le maire Nathalie Perrin-Gilbert, pour des raisons historiques elle doit rester propriété de la ville, d’autant que c’est l’une des seules salles dédiée à la musique symphonique en France ».

Elle a été édifiée à la fin du XIXe siècle, grâce à l’aide de nombreux mécènes lyonnais, sur une parcelle appartenant à la ville. « Il serait désolant de se priver d’une telle salle, d’une capacité intermédiaire » poursuit le maire. Et de préciser que si les infrastructures  ne sont plus de qualité, cela est dû à un défaut d’entretien qui incombe au propriétaire, la ville

Quoiqu’il en soit, la mairie du 1er sera très vigilante quant aux suites données à cette affaire, car outre l’aspect culturel et patrimonial, c’est le devenir de l’arrondissement qui en sera affecté !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.