Une relation de cœur

Le Nouvel An chinois est de plus en plus fêté dans notre société, aussi après que le maire de Lyon ait reçu le Consul de Chine, Madame Ju Wang, et de nombreuses personnalités à l’Hôtel de Ville la semaine dernière, c’était au tour de la mairie du 2e arrondissement d’être en festivités le mardi 24 février.

Au centre, le consul de Chine, Madame Lu Wang

Au centre, le consul de Chine, Madame Lu Wang

Des liens forts – Les relations entre la France et la Chine remontent au XIIIe siècle, quand un prêtre lyonnais est envoyé dans ce pays pour l’élection de l’empereur, puis le fil rouge a été la route de la soie, Lyon était alors en première ligne. Au XIXe siècle, la Chambre de Commerce organise une mission en Chine, et en 1900, c’est la création à Lyon de la première chaire universitaire chinoise. Il va s’en suivre en 1921 la naissance de l’institut franco-chinois qui attire beaucoup d’étudiants, puis en 1923 l’entreprise Berliet initie ses premiers rapports avec l’Empire du Milieu. Entre les deux nations, les relations se sont accélérées, aussi bien au niveau politique, qu’économique ou culturel,  après que le Général de Gaulle ait reconnu la Chine qui aujourd’hui est devenue un partenaire incontournable.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

« Pour la mairie du 2e, c’est une première, affirme le maire Denis Broliquier, nos discussions avec le consulat ont révélés une envie commune de renforcer les relations lyonno-chinoises. » Les échanges entre nos deux pays se sont multipliés, Lyon a de ce fait un devoir d’ouverture, de partenariat et de pédagogie avec la chine, car ce pays est revenu au devant de la scène internationale. Force est de constater que dans notre quartier, l’ouverture de la Banque of China, rue de la République, et les nombreux étudiants chinois de l’Université Catholique tissent un lien particulier.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.