Une pierre à l’édifice

Dès le début de la crise du Coronavirus, la Région a contacté, toutes les entreprises du territoire afin de savoir si certaines avaient la possibilité de fournir des masques, du gel, des blouses et tout matériel pouvant aider au traitement du Covid 19.

Objectif être utile

A ce jour, une cinquantaine ont répondu présentes. Les Tissages de Charlieu et Chamatex, entreprises de tissages, ont su se reconvertir pour produire des masques, Porcher Industrie et Boldoduc fabriquant des textiles techniques ont fait de même, en fédérant les entreprises de confection ; une fabrique de shampoing s’est reconvertie dans le gel, d’autres font des masques en polypropylène réutilisables, ou des écrans de protection destinés aux commerçants, quand les grands groupes comme Michelin, Seb ou bioMérieux n’ont pas hésité à apporter un franc soutien !

Ces nouvelles productions ont permis à certaines entreprises de rebondir comme une fabrique de parapluies du Cantal qui au lieu de mettre la clé sous la porte, a reconverti sa production pour proposer aujourd’hui des blouses aux hôpitaux et Ehpad, ce que fait également une entreprise de sacs poubelle de la Haute Loire ! « C’est la démonstration avec ces produits made in Auvergne-Rhône-Alpes que nous sommes capables dans notre région d’être un maximum autonome sans dépendre forcément de la Chine. », déclare le président Laurent Wauquiez.

Ces nouvelles fabrications, sans pour cela que l’activité initiale soit totalement arrêtée, boostent les entreprises et leur permettent parfois d’innover, d’investir, et même d’embaucher !

Histoire humaine

Mais la Région veut protéger tous les habitants du territoire. Aussi, a-t-elle acheté neuf millions de masques en tissu réutilisables, tous fabriqués par des entreprises de la région, qui seront distribués via les mairies, avec un financement régional, à partir de début mai, ce qui pour les élus locaux est un grand soulagement. « Le masque sera la première des protections lors du déconfinement, assure Laurent Wauquiez, il s’agit d’un projet fédérateur ».

Il faut apporter des réponses concrètes et positives à cette crise qui rappelle l’importance du secteur industriel dans les territoires. « Grâce aux entreprises locales et à leur réactivité, poursuit le président, nous arrivons à faire ce qui était impensable il y a quelques semaines ». Il est impératif de protéger décemment habitants, salariés, et élèves avant d’envisager un redémarrage économique.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.