Une petite révolution

La région Auvergne-Rhône-Alpes a annoncé le mercredi 5 février qu’elle prend pour deux années d’expérimentation, le pilotage régional du département formation du service public de l’emploi, pilotage qui jusqu’à maintenant a toujours été assuré par l’Etat.

Système à trois cent soixante degré !

La Région qui s’occupait d’une petite partie du volet formation, insistait particulièrement sur les métiers en tension, politique qui a été retenue par l’Europe et par l’Etat, d’où cette avancée dans la décentralisation.

Elle a l’intention de construire un parcours de formation qui fasse baisser le chômage, et particulièrement celui des jeunes. Trois cent soixante millions d’euros sont affectés à cette opération, au bénéfice des demandeurs d’emploi. « Auvergne-Rhône-Alpes continuera à proposer des formations pertinentes, qui aillent dans le bon sens, et débouchent sur un emploi, affirme le président Laurent Wauquiez, notre priorité est de remettre les gens au travail ».

Un observatoire des offres d’emploi va être créé, pour mutualiser les besoins des entreprises, et ainsi prioriser les formations vers les métiers en tension, en envoyant des signaux aux jeunes pour qu’ils viennent les rejoindre. « Nous sommes partie prenante de cette expérimentation qui va nous permettre d’aller plus loin dans le domaine précité » affirme Pascal Blain directeur régional de Pôle Emploi.

La Région sent mieux que l’Etat les besoin de formation sur son territoire. Ce nouveau dispositif est  au bénéfice des demandeurs d’emploi.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.