Une minorité fait trinquer !

Les maires des grandes villes, dont Grégory Doucet maire de Lyon, ont rencontré le premier ministre mardi 29 septembre, afin de débattre sur la situation sanitaire, et jeudi 1er octobre, les décisions gouvernementales sont tombées.

Mesures choc

La cité rhodanienne est à deux doigts d’être classée en zone d’alerte maximale, l’évolution des derniers jours reste préoccupante. Le passage dans cette zone entrainerait immédiatement la fermeture des bars. De leur côté, les restaurants ont fait des propositions de renforcement du protocole sanitaire permettant le maintien de l’activité.

Si l’annonce rassure un peu, les restaurateurs restent sur le qui-vive. L’activité repart doucement, mais l’épée de Damoclès revient ! Les professionnels ont depuis le déconfinement, fais beaucoup d’efforts – espacement des tables, port du masque toute la journée par forte chaleur, mise à disposition de gel – mais à côté de cela, les clients ont été peu responsables, en s’agglutinant sur les terrasses et en se regroupant dans l’espace public. Si fermeture il doit y avoir, cette punition collective est une injustice, et entrainera une catastrophe économique pour le secteur !

« Les contrôles sont renforcés, indique le préfet Pascal Mailhos, quand nous constatons des manquements aux gestes barrière, il y a des sanctions ». Ceci pour préserver au maximum les activités, et éviter les fermetures et le reconfinement.

D’autre part, la vente et la consommation d’alcool dans la rue sont interdites depuis mardi, entre 20h et 6h du matin, et il va falloir se résoudre à ce que de nombreux salons soient annulés, car le virus circule de plus en plus vite dans la Métropole !

Les clients et citoyens sont donc appelés à faire preuve de plus de responsabilité en respectant les gestes barrière, et à ne pas prendre ce virus à la légère !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.