Une idée fantastique !

Le covoiturage est une solution donnée à des maux de la société actuelle, mais rien n’a été inventé, ce mode de transport existait déjà au XVIIIe siècle !

Aussi, lorsque les lyonnais sont pressés et prêts à payer, existe-t-il, pour pallier les carences du service public, les transports privés : chaise de poste, cabriolet, berline, qui peuvent être soit personnels, soit loués. Ils sont tirés par des chevaux qui permutent tous les deux relais de poste. Pour passer ou consulter une offre pour aller à tel ou tel endroit ou remplir sa voiture, les personnes consultent le journal Les Affiches créé en 1750. Ces offres sont très souples : ajustement de la date de départ, possibilité de détours ou de choix de l’itinéraire. Les voyages reviennent très chers, et cette méthode permet de diviser les coûts : location des chevaux, salaire du postillon. L’activité quoique modeste, croit régulièrement.

Les offres sont essentiellement issues de la presqu’ile, épicentre négociant de la ville. Ce service est surtout réservé aux marchands et aux élites. Dans les années précédant la Révolution, on dénombre une centaine d’annonces par an !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.