Une destination prisée

Rhône-Alpes-Auvergne a une offre de tourisme extrêmement large, où Lyon attire 13% du flux.

Du fait que la ville est inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, français et étrangers, sans affluer sont de plus en plus nombreux.

Un bon crémant, mais pas du champagne – Pour les accueillir, la presqu’ile offre de nombreux hôtels et beaucoup de chambres d’hôtes et airbnb. « Ces dernières sont environ sept cents entre Rhône et Saône, indique Loïc Renart directeur de l’hôtel Globe et Cécil, ce qui pour nous est une réelle concurrence, souvent en toute illégalité. » Ceux qui s’adonnent à ce commerce sont en revanche très satisfaits « Cela apporte un revenu  et permet parfois de nouer des amitiés, mais bien sûr ce n’est pas de tout repos, indique Odile propriétaire place Bellecour, les locations dans une résidence principale sont peu imposables » Bien entendu, il est intéressant pour la ville d’avoir une grande quantité de chambres pour attirer le plus possible de congrès. Pour l’Office de Tourisme, 2015 a été un très bon cru pour les salons !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les hôtels de cent-cinquante chambres se multiplient, mais pour accueillir de grosses manifestations, il est préférable d’offrir des cinq cents chambres, ce qui n’existe pas à Lyon. Intercontinental qui doit ouvrir d’ici deux ans à l’Hôtel-Dieu, en proposera seulement cent quarante ! « Le taux de remplissage moyen est de 60%, ce qui signifie que malgré l’augmentation du nombre de touristes, il y a trop d’hôtels à Lyon » avance Alix Reverchon directrice du Simplon rue Duhamel.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En revanche, Only Lyon permet à la ville d’avoir une belle visibilité. Cependant, les réservations se font de plus en plus à court terme, mais il est indéniable que les gens qui viennent sont contents de leur séjour. « Lyon est un bon crémant, mais pas du Champagne, poursuit Loïc Renart, le mois d’Août durant lequel tous les commerces hormis certains restaurants, sont fermés, représente une lacune très importante pour la ville qui ne mérite pas vraiment le buzz médiatique qui est fait ! »

Côté restaurant, une légère diminution de la fréquentation a été ressentie en décembre, mais il y a toujours des étrangers. « Ils viennent pour déguster les spécialités, avance Eric Hugon de la Hugonnière rue Neuve, mais certains abats comme la tête de veau, sont parfois difficiles à passer ! »

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les musée enregistrent pour leur part une clientèle étrangère de 10 à 15%, et ceci depuis plusieurs années « Les visiteurs sont étonnés des richesses de nos collections certifie Sylvaine Manuel du musée des Beaux-Arts, ils sont surpris de trouver cela dans un musée régional. ». Celui des Tissus et des Arts décoratifs ébloui par ses collections exceptionnelles. Idem pour celui de l’imprimerie, quant au Musée des Confluences, il bat tous les records ! En revanche les touristes empruntent relativement peu les taxis.

La destination Lyon poursuit sa croissance, accentuée par la campagne de promotion internationale pilotée par Only Lyon, la cité ayant été choisie comme ambassadeur de la gastronomie française !

contact: lyon-presquile@orange.fr

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.