Une bouffée d’air

À l’initiative de Thomas Rudigoz député de Perrache-Confluence, une vingtaine de parlementaires ont demandé à Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement supérieur, la suspension des loyers pour l’ensemble des étudiants des résidences et cités universitaires des Crous.

Aller plus loin

En effet, en même temps que toutes les universités de France fermaient leurs portes le 17 mars et que l’activité économique du pays était réduite à l’essentiel, des milliers d’étudiants voyaient leurs stages gratifiés annulés et leurs « petits boulots » réduits à peau de chagrin. 

Le gouvernement a déjà annoncé un certain nombre de mesures : déblocage de dix millions d’euros pour des aides spécifiques versées par les Crous ou la suspension des loyers pour ceux qui ont quitté leur logement. 

Cependant, des milliers d’étudiants sont contraints de rester dans leurs logements (éloignement ou rupture familiale, respect du confinement…) et doivent donc continuer à en payer le loyer sans pour autant percevoir les ressources nécessaires. Cela les contraint à renoncer à certains achats essentiels ou parfois même à se soigner.

L’objet de cette demande est donc d’aller plus loin en suspendant les loyers pour l’ensemble des étudiants hébergés dans des logements gérés par le Crous, dès ce mois-ci et jusqu’à l’été.

Cette mesure pourrait être un immense soulagement pour de nombreux étudiants dans l’attente de l’aide d’urgence à destination des plus précaires, annoncée par le Président de la République.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.