Un réel besoin social

Les Petites Cantines qui proposent des repas participatifs sont un lieu créateur de lien du fait qu’elles mettent les hôtes en rapport les uns avec les autres.

Réussite collective

Sept Petites Cantines existent en France, dont trois à Lyon et une dans la presqu’ile, rue de la Charité.

Le concept est simple, chaque participant apporte ses compétences, pour la cuisine, le service ou la vaisselle. « De cette manière le gens viennent à table sans avoir l’impression de se faire servir, indique la fondatrice Diane Dupré La Tour, ils se sentent reliés les uns aux autres ». De ce fait, une participation financière moindre est demandée.

Dans la société, il y a un énorme tabou en ce qui concerne le sentiment de solitude, nombre de personnes se sentent exclues. Les Petites Cantines offrent une manière de remplir différemment le besoin affectif, elles permettent à des personnes fragiles de faire des rencontres improbables ! Alors mixité d’usages et mixité sociale se confondent. Tout individu a besoin de se confronter à autrui ; à travers leur modèle les Petites Cantines le lui permettent ! « Cette merveilleuse aventure est avant tout basée sur le changement de regard, et sur l’écoute, poursuit la fondatrice, tout est fait en fonction des besoins du quartier ». Le maître-mot est de ne pas juger les personnes, quelle que soit leur apparence ! Fermées en cette période de confinement, les Petites Cantines reprendront leurs activités dès que possible.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.