Un quartier sans voiture

Une réunion publique animée par Denis Broliquier maire du 2e arrondissement et certains adjoints, s’est tenue le jeudi 5 novembre au stade Sony Anderson, devant une quarantaine d’habitants de la Confluence.

Actualité essentiellement urbanistique – Les immeubles Hikari et le passage Panama ont été inaugurés il y a quelques semaines. Des aménagements importants, boulodrome, jardin végétalisé, ont été réalisés sur le quai Rambaud. Le chantier de l’immeuble A3, premier de la deuxième phase, à l’angle du cours Charlemagne et de la rue Casimir Perrier, vient de commencer, alors que celui des immeubles Cogedim, plus au nord au niveau des archives municipales ou il y a une centaine de logements déjà presque tous retenus, doit démarrer lundi 9 novembre. « La Confluence se vend bien, indique le maire, c’est un quartier attractif ».

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Philippe Gibert, 1er adjoint reconnait qu’il y a beaucoup de stationnement sauvage à la Confluence, et qu’il faudrait des rondes plus fréquentes  « Il y a seulement quatorze policiers municipaux pour tout l’arrondissement, précise-t-il, ce qui est nettement insuffisant. » De toute manière, ce quartier a une vocation écologique, il est conçu pour qu’il n’y ait pas de voiture, la priorité est donnée au piéton et au tram, d’où le déphasage des feux et les bouchons car les lyonnais n’ont pas encore compris que les véhicules doivent rester hors du secteur, qui se veut un site propre.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.