Belle initiative

Alertée par les habitants du quartier, et voulant assumer son devoir d’accueil avec dignité et fraternité, la mairie du 1er a depuis début juillet et pendant tout l’été jusqu’au 31 août, après en avoir parlé à la Métropole, mis à disposition des mineurs migrants non accompagnés, sans ressource et dormant dehors, un équipement de proximité géré par elle-même, la salle Diderot.

Humanisme à la lyonnaise

« Même si cette solution n’est pas parfaite, indique le maire Nathalie Perrin-Gilbert, elle est préférable à la rue et à ses pièges ».

Un partenariat s’est donc noué avec la Coordination Urgence Migrants, qui a encadré l’animation de ce lieu de répit temporaire, avec l’aide de quatre-vingts bénévoles, dont certains étaient également présents la nuit, et de plusieurs associations et commerçants qui ont apporté leur contribution. « Nous avons accueilli cent cinquante jeunes » poursuit le maire, jeudi 30 août lors du bilan de ces sept semaines qui peuvent être considérées comme un élan de solidarité et de générosité.

La responsabilité légale en matière de Protection de l’Enfance relève de la Métropole. Mais devant l’inertie de celle-ci face aux appels de la mairie du 1er, Nathalie Perrin-Gilbert et son équipe ont face à cette situation d’urgence préoccupante, pris le taureau par les cornes et organisé l’accueil de ces jeunes dans les meilleures conditions possibles car elles considèrent cela comme relevant de leur responsabilité morale. Nathalie Perrin-Gilbert a rappelé que la protection de l’enfance est une attribution des départements donc de la Métropole, et elle ne doute pas que le président, Monsieur Kimelfeld, a pris des dispositions pour la suite, c’est-à-dire pour héberger ces jeunes à partir du 1er septembre, d’autant que de nombreux bâtiments de la Métropole sont sous utilisés ou sans affectation, il serait parfaitement possible de les attribuer pour héberger les sans domiciles

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.