Un nouveau modèle

Nathalie Perrin-Gilbert, maire du 1er arrondissement, veut porter haut le drapeau de la justice sociale. Dans cette optique, elle a officialisé, le mercredi 4 septembre, sa candidature à la mairie de Lyon, en mars 2020.

Dix ans pour agir

Cela signifie qu’elle veut entrainer la Ville de Lyon hors de la course folle à l’urbanisation et à la finance, en proposant une transformation radicale, en revoyant tous les domaines, économique, social, éducatif, culturel, santé, écologie, afin d’offrir un mode de vie différent. « De nouveaux champs s’ouvrent actuellement, indique-t-elle, nous devons en profiter pour changer la ville, revenir à l’échelon de la proximité ».

Sa candidature s’inscrit dans la continuité de ce qui a été fait ces dernières années dans le 1er arrondissement, et de son action au niveau municipal. Elle a réussi à faire revenir la ville sur certaines décisions, comme la vente de la Halle de la Martinière, du Lavoir Public ou du Collège Truffaut qui aujourd’hui sont revenus dans le giron municipal. Elle s’oppose à la marchandisation de la ville – rue de la République, quartier Grolée, Hôtel-Dieu – et prône le retour aux régies municipales. Elle assure d’autre part qu’elle sera très vigilante quant aux discriminations et aux violences. Pour tout cela elle prendra des engagements écrits, auxquels seront associés les lyonnais.

Elle veut par exemple revenir à une école publique entièrement gratuite, ce qui est un moyen de lutter contre les inégalités, réguler et encadrer les loyers dans certains quartiers, et faire face à l’urgence sociale, ainsi que de se préoccuper du devenir de la presqu’ile.

Bref, elle souhaite en dix ans, améliorer la vie des lyonnais en passant de la parole aux actes !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.