Un lieu apprécié

Depuis sa réouverture en mai, le musée des Confluences, a accueilli plus de trois cent cinquante mille visiteurs.

Retour à la normale

Cette fréquentation marque une hausse de 27 % par rapport à l’année 2020 et à tend à se rapprocher de 2019, dernière année pleine. « Le contexte et les dispositifs sanitaires n’ont pas freiné l’envie de culture parmi nos publics qui ont pu profiter d’une offre d’expositions renouvelée pour s’évader parmi les cultures du monde ou interroger le temps présent » indique la directrice Hélène Lafont Couturier.

Bien que la fréquentation étrangère ait diminué, la fréquentation d’ensemble est compensée par l’ancrage territorial du musée. Les visiteurs nationaux sont originaires, pour 71 %, de la région Auvergne-Rhône-Alpes, un chiffre en progression. Autre enseignement de l’année, le public se rajeunit avec un âge moyen de trente-cinq ans, contre trente-sept en 2019. Il se féminise également sensiblement, avec plus de 60 % de femmes. La visite s’effectue souvent dans un contexte convivial et familial : plus de huit visiteurs sur dix se rendent au musée accompagnés ; parmi eux, près des deux tiers viennent en famille.

À la réouverture en mai, c’est principalement un public très local, d’abord lyonnais, qui a répondu présent. Puis des habitués originaires de la Métropole, et public familial sont revenus, ainsi que les touristes, nationaux et internationaux.

Depuis la rentrée de septembre, le musée des Confluences a constaté le retour progressif des groupes, des scolaires et des étudiants ainsi que des familles.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.