Un avenir participatif

Le Comité d’Intérêt Local Centre Presqu’ile (CPI) qui a pour objectif l’amélioration de la cité et la défense des habitants, a tenu son Assemblée générale le jeudi 30 janvier salle François Sala.

Une presqu’ile vivante, habitée et équilibrée

En 2019, plusieurs actions ont été entreprises ou poursuivies. Tout d’abord la statue de Louis XIV place Bellecour pour laquelle le CIL demandait une protection depuis longtemps, va être restaurée et protégée. Ensuite la place Saint-Nizier a fait couler beaucoup d’encre, le CIL, appuyé par les Amis de Saint-Nizier, demandait un parvis semi-circulaire. Mais la Métropole avait son idée, et a réalisé avec la ville, sans aucune concertation, malgré l’opposition des deux maires d’arrondissement et de cinq mille huit cent lyonnais qui ont signé une pétition, un carrefour devant l’église, une des plus belle de Lyon, et planté quelques arbres qui empêchent d’admirer la façade. D’autre part, cette place est devenue un parking à motos, et réjouit les skateboards. « Cette place est la victime d’une guerre politique » indique Denis Broliquier maire du 2e arrondissement

Suite aux nombreuses demandes de CPI, mais surtout suite à l’accident mortel de janvier 2019, la rue de la République a perdu son statut d’aire piétonne. Le piéton n’a plus priorité, et est invité à traverser dans les passages prévus à cet effet.

Après dix années d’efforts auprès du Grand Lyon, la rue Victor Hugo a été refaite, mais toujours sans aucune concertation. Elle plait ou elle ne plait pas ! Une grande majorité de riverains souhaite qu’elle soit végétalisée. « Les bacs à fleurs de la rue Edouard Herriot seraient bien mieux rue Victor Hugo » lance Bernard Colombaud président du CIL.

En revanche, Centre Presqu’ile a été associé aux débriefings à propos de la piétonisation. Il en ressort que si les riverains sont plutôt satisfaits, les commerçants le sont moins !

Comme le dit Laurence Boffet élue adjointe à la marie du 1er «  Aujourd’hui les habitant souhaitent participer à la vie de la cité, cela engage les élus ». La formation de nombreux collectifs sur facebook en est la preuve !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.