Un appel au secours !

Tous les lundis soirs, l’association Donner le main Don de soi effectue des maraudes dans le 2e arrondissement fournissant nourriture et vêtements à ceux qui restent dehors.

Garder un peu d’humanité – Par ces rencontres, l’association essaie de les resocialiser. « Julie qui a connu la rue, a pu s’en sortir, et est aujourd’hui une force vive dans notre équipe » indique le président Jean-Marc Roffat, en déplorant qu’il y en ait plusieurs dizaine dans la presqu’ile, qui souvent sont victimes des lenteurs administratives.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’association veut faire promulguer une loi concernant les communes qui doivent fermer des classes, qui pourraient accueillir deux ou trois familles avec enfants, ce qui permettraient de sauver l’école. Ce projet a été présenté à François Hollande, aux ministres et députés, mais rien ne bouge.

Aussi, le lundi 1er février, les politiques étaient-ils invités à venir place Antonin Poncet pour soutenir l’association. Plusieurs ont répondu à l’appel, tel Christophe Guilloteau président du Conseil Départemental, André Gérin ex-député, Joëlle Sangouard conseillère municipale du 5e, Anne Lorne élue à Champagne au Mont d’Or, et la conseillère régionale de Vaugneray, mais personne de la ville, ni des 1er et 2e arrondissements qui sont tout de même les premiers concernés par cette population délaissée. « Nous avons besoin que les politiques attrapent ce sujet et le poussent au plus haut niveau ». Pour Christophe Guilloteau, « il est préférable que cette action soit volontaire et non imposée, l’association des maires du Rhône pourrait être un interlocuteur intéressant ». Tous les élus présents vont tout de même à leur niveau, apporter une contribution, à ce beau projet, car la volonté politique peut aider, et passer par l’enfant est intelligent.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.