Le tourisme se porte plutôt bien

En 2016, l’Euro avait permis au secteur hôtelier lyonnais de réaliser de très bonnes performances, il n’en est pas de même cette année, malgré le Tournoi Bouliste de Pentecôte et deux salons professionnels, au mois de juin les résultats sont plus que mitigés.

Toutes les catégories sont en baisse, et plus spécialement les deux étoiles qui accusent une diminution de l’ordre de 28% par rapport à l’année passée. Diminution de la fréquentation, mais aussi des prix dans les quatre et cinq étoiles. Tous les indicateurs pour chaque catégorie connaissent une diminution par rapport à juin 2016.

Cependant, globalement la demande va croissante, et les indicateurs sont au vert. Avec le développement soutenu du tourisme d’affaire et d’agrément l’offre hôtelière n’est plus suffisante, la demande évoluant de 1,5 à 2% chaque année.

La belle météo de juillet a eu un effet positif sur les croisières ainsi que pour les visites en bus, qui ont augmenté de 17% par rapport à l’année passée. « La plus belle envolée se produit semble-t-il du côté de la Croix-Rousse avec une progression de 173 % du nombre de voyageurs du petit train rouge et beige, par rapport à juin-juillet 2016. » précise François Gaillard directeur de l’Office de Tourisme

Le Vieux Lyon et Fourvière sont très demandés, et particulièrement l’esplanade qui permet à deux millions et demi de touristes d’admirer la vue « imprenable ». Le musée des Confluences quant à lui, maintient ces bons chiffres, ce qui est une surprise agréable, d’autant qu’après le musée, les visiteurs vont dans le quartier de la Confluence !

Le mois d’août ne s’est pas encore dévoilé, mais avec le Mondial de Bridge qui a duré deux semaines, il n’y a pas beaucoup de souci à se faire !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.