« Touche pas à mon père » !

L’association Alliance Vita qui défend les droits des plus fragiles et particulièrement des enfants, a organisé, comme dans de nombreuses villes en France, un rassemblement le 15 novembre place de la République, pour dénoncer la PMA (procréation médicalement assistée).

Un motif grave

Jusqu’à aujourd’hui, celle-ci est destinée aux couples stériles, mais le gouvernement veut intégrer dans la loi de bioéthique, un article qui l’ouvrira à toutes les femmes, vivant seules ou en couple, sans partenaire masculin. Dans bien des cas, les enfants n’auront alors pas de père. Et pourtant ceux-ci ont besoin de leurs deux parents sur lesquels ils peuvent s’appuyer. L’enjeu de ce rassemblement était d’interpeller le public, car 93% des français jugent le rôle du père essentiel dans la famille. Aucun enfant ne mérite d’en être délibérément privé.

L’association juge que la nation doit se soulever aujourd’hui, pour que demain aucun enfant n’ait à lui demander de comptes. Aussi, depuis le 15 novembre, une mobilisation générale est lancée, car cette loi représente un bouleversement majeur pour la société. Il s’agit de défendre les droits des enfants à naitre, et ceux des générations futures ; droit d’être conçu par un homme et par une femme et accueilli par un père et une mère, et non fabriqué à la demande. Cette loi serait un glissement vers la GPA qui marchandise le corps des femmes qui ne sont plus que des mères porteuses.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.