Tordre le coup à la nostalgie

De nombreux français natifs du Maroc ont dû venir en Métropole lors de la fin du protectorat en 1956. Aussi, la mairie du 2e arrondissement a-t-elle décidé de consacrer une exposition à ce beau pays, dont le vernissage a eu lieu le jeudi 9 mars,.
Organisée sous l’impulsion de la jeune association Alyma qui réunit déjà soixante adhérents, cette exposition de peintures, photos et croquis fait briller les atouts du Maroc, elle est un plongeon dans le pays du couchant. Elle répond également à une nostalgie toujours présente. « Nous avons des souvenirs tellement idyllique de ces années passées là-bas, que nous ne pourrons jamais les oublier » affirme Jacques Di Guardo président d’Alyma dont les membres se retrouvent régulièrement pour se rappeler et échanger des souvenir du pays ! Des danses et de la musique traditionnelles sont venus clore la cérémonie. A voir jusqu’au 31 mars.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.