Territoire menacé

La Ville de Lyon a reçu, le lundi 27 mai au cours d’une réception à l’Hôtel de Ville, le Cacique Roani, chef du peuple Kayapo d’Amazonie, qui depuis quarante ans effectue une croisade pour tenter de sauver la forêt de son pays. A cette occasion, il a reçu la médaille de la ville.

Ambassadeur de l’environnement

Il effectue en ce moment une tournée en Europe afin de chercher de l’aide et des fonds pour préserver le territoire indien. Son combat a une portée universelle, car cette forêt est le poumon de la planète, sa destruction représente un risque certain. « Nul ne peut rester indifférent à votre action que nous respectons, lance Gérard Collomb maire de Lyon, votre lutte résonne à travers le monde ».

Dans les années 1950, la création du parc national des forêts a suscité de plus en plus d’admiration et petit à petit la cause défendue par le Cacique Roani, sauver un territoire en péril, a fait le tour de la planète. « Aujourd’hui vous demandez l’aide de Lyon, poursuit le maire, elle ne vous fera pas défaut, car votre combat est en même temps le nôtre, car il est universel ». La forêt tropicale est l’une des principales sources d’oxygène et de biodiversité de la planète, la condamner serait se condamner. « Nos envahisseur la détruise petit à petit, affirme le Cacique Roani, nous devons penser aux générations suivantes ».

De son côté, Lyon essaie à son échelle, de préserver la biodiversité sur son territoire, le zoo et le jardin botanique sont des fenêtres ouvertes sur le monde, plusieurs espèces sont revenues. Améliorer le rapport à la nature passe par la manière d’aménager la ville, La Confluence en est un bon exemple, mais la France ne serai-t-elle pas en train d’abîmer d’autres territoires à travers le monde ?

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.