Terre de festivals

La région soutient à hauteur de sept millions d’euros, plus de quatre cent soixante festivals de toutes natures, petits et grands, qui animent son territoire.

Passeurs de culture

Organiser un festival demande un vrai travail de terrain, un travail de fond, en sachant qu’il peut disparaitre du jour au lendemain, étant fortement subventionné. « Et justement, les financements publics et de mécénat sont en baisse, indique Aurélie Hannedouche déléguée générale du Syndicat des Musiques Actuelles, lors de la Région des Festivals le lundi 16 septembre, certains sont obligés de se vendre à des entreprises, d’où une augmentation des prix ».

Les festivals sont vecteurs de lien social, de culture, ils sont une aventure humaine qui essaie de proposer une expérience aux visiteurs. C’est un bel outil de communication que beaucoup de collectivités aimeraient pouvoir organiser. Ils permettent une incroyable vitalité des territoires qui pendant quelques jours vivent une parenthèse enchantée avec la découverte de nouveaux talents.

Les festivals sont massivement portés par des associations dont l’objectif est de faire passer un bon moment au public, et d’ouvrir la culture à tous ; ce sont des évènements fédérateurs. Ils sont de puissants moteurs pour lutter contre les fractures entre villes et campagne, ils donnent un retentissement aux territoires et ont un poids économique fort.

La culture apporte une contribution majeure aux territoires, qu’ils soient urbains ou ruraux, du fait de leur dimension participative. « Parce qu’ensemble, on va plus loin », la Région souhaite rassembler l’ensemble de ces manifestations, sous une bannière commune « La Région des Festivals ».

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.