Tenir compte des lyonnais

Dans un monde où tout va de plus en plus vite, il faut coopérer pour avancer. Ainsi, le modèle lyonnais prône une capacité à travailler en commun public-privé, de manière à co-construire et ainsi arriver à de belles réalisations, dont la dernière en date est le Grand Hôtel-Dieu.

Nouveau regard

A côté de cela, les travaux du plan Cœur Presqu’ile ont démarré place des Terreaux et rue Victor Hugo, le quartier Grolée a repris vie. Bien qu’il y ait plusieurs mois de retard, le nouveau parking Saint-Antoine et le projet des Terrasses de la Presqu’ile avancent, quand une polémique s’est créée en ce qui concerne la place Saint-Nizier où la ville a l’intention de créer un carrefour devant l’église, alors que les Amis de Saint-Nizier et le Comité d’intérêt local Centre Presqu’ile militent en faveur d’un parvis qui mettrait en valeur la façade de ce monument. Les deux associations ont lancé en novembre dernier, une pétition sur change.org « Un Parvis pour l’église Saint-Nizier à Lyon » qui à ce jour a recueilli plus de cinq mille signatures, c’est-à-dire que les lyonnais sont favorables à cette idée de parvis, et refusent un carrefour qui détériorerait le patrimoine. Saint-Nizier est la plus ancienne église de Lyon, il est important de préserver son caractère historique.

La presqu’ile est véritablement à un tournant de son histoire. Les nouvelles habitudes de la population imposent qu’un nouveau regard soit porté sur l’aménagement du centre-ville, et ceci en concertation avec les lyonnais. Le mouvement des Gilets Jaunes montrent que désormais la population souhaite être intégrée à la gouvernance du pays. Il en est de même à Lyon, où la concertation doit être de règle. Les réunions d’information organisées par la municipalité devront à l’avenir prendre en compte certains désidératas exprimés par la population réunie en associations. Et cela est exactement le cas de Saint-Nizier, la ville et la métropole veulent imposer quelque chose qui ne convient ni aux riverains, ni aux lyonnais, il est temps qu’elles en prennent conscience !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.