Temps de colère

Les violences contre les femmes sont devenues inadmissibles, dans quelque domaine que ce soit. En premier lieu conjugales, mais aussi celles de la vie courante, salariale, discriminatives … Pour se faire entendre, plusieurs associations féminines ont organisé un rassemblement place Louis Pradel, le lundi 9 septembre, auquel ont participé quelques centaines de personnes.

En finir avec le sexisme et les violences

Ces violences ont lieu dans toutes les cultures, dans toutes les catégories sociales, dans les sphères privées ou publiques. « Cela est un phénomène machiste aux conséquences graves, dont on parle relativement peu » indique Lorraine du Planning Familial du Rhône. Seuls quelques faits sont mis en lumière, mais dans la société française, c’est à la victime à apporter la preuve, alors qu’elle subit déjà un parcours de violences. Nombreuses sont les plaintes classées sans suite, et les auteurs continuent à courir.

Toutes les femmes, et bien sûr la grande majorité des hommes disent « Stop aux féminicides et à l’indifférence ». La société bouge très lentement à ce propos-là, et les financements ne sont pas à la hauteur. Cent quatre femmes ont été assassinées en France depuis le début de l’année. « Il faut que les hommes, la société et les politiques prennent conscience que nous avons droit à l’égalité » clament Christiane et Patricia, révoltées par ces phénomènes qui souvent obligent les femmes à se protéger et à s’éloigner.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.