Taxe foncière en cause

L’Union Nationale de la Propriété Immobilière, située aux Cordeliers, représentant les propriétaires occupants et bailleurs, s’insurge contre les dernières mesures gouvernementales concernant la taxe foncière.

Trop de taxes, plus d’investissement – Bien qu’à Lyon les taux soient moins élevés que la moyenne nationale, une augmentation de cette taxe de 21% a été observée sur les cinq dernières années. « Nos élus ont carrément oublié que nous sommes en difficultés, précise le président Victor-John Vial-Voiron, les augmentations annuelles sont supérieures à l’inflation ». Il y a une disproportion ente le niveau de vie et l’augmentation des taxations foncières. Par-là, l’Etat fait comprendre qu’il souhaite que les français ne soient plus propriétaires. Cependant, il est bien meilleur que ce soit un particulier qui achète à la Confluence par exemple, où il va vivre, acheter et dépenser, plutôt qu’un consortium étranger qui ne fera qu’encaisser les loyers, sans aucune contrepartie, dixit le quartier Grolée :

« Les propriétaires sont tellement taxés, qu’aujourd’hui il n’y a plus d’investissement, poursuit le président, le droit à la propriété est bafoué, les petits salaires ne peuvent plus acheter. » Le cadre de vie est la base de la société ; en tuant l’investissement privé, on tue le lien social existant.

Il est temps que les politiques comprennent, et remettent une logique derrière la taxe foncière, pour financer des investissements de proximité, écoles, logements …, mais malheureusement, il semble qu’une diminution de cette taxation ne soit pas prévue, au contraire !

Le président, Victor-John Vial-Voiron

Le président, Victor-John Vial-Voiron

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.