Tapage nocturne

Depuis plusieurs mois, des concerts de klaxons se font entendre, et des rodéos ont lieu les vendredis et samedis soirs, et même une partie de la nuit jusqu’au petit matin, entre Bellecour et Terreaux.

Excédés, les habitants de ce secteur ont créé le collectif « Presqu’ile en Colère » qui réunit déjà plusieurs centaines de personnes. Ces dernières semaines, les contrôles policiers ont été renforcés sur le terrain, et d’après Denis Broliquier maire du 2e arrondissement, ces interventions ont été assez efficaces. D’autre part, ce dernier a demandé qu’un radar de feu soit posé à l’angle des rues Grenette et Edouard Herriot, pour éviter les rodéos nocturnes. Il a également insisté auprès de la ville pour qu’un système de vidéoverbalisation soit mis en place dans ce secteur ; l’objectif de tous étant de rétablir le calme.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.