Enfin le bout du tunnel !

La rue Victor Hugo a une grande influence dans le 2e arrondissement et dans la ville. C’est pourquoi depuis plusieurs années, de nombreux acteurs publics et privés demande sa requalification. Un coup d’accélérateur Celle-ci va se décliner dans le projet Cœur Presqu’ile qui prévoit de rénover les places des Terreaux, de la Comédie, Louis Pradel,…

Réfection décidée

Dans les années 2000, les élus du 2e ont commencé à constater la perte d’attractivité de la rue Victor Hugo, du fait de sa dégradation progressive. De ce fait, son image s’est flétrie. De l’eau coule sous les ponts Victor Hugo est l’axe central du quartier qui rayonne dans toute la ville et au-delà, son…

Maintenir la souplesse

L’association Espérance Sainte-Blandine qui donne à des jeunes filles de trois à quinze ans la possibilité de s’épanouir dans des activités de gymnastique a donné son gala de fin d’année, au gymnase Louis Chanfray, le samedi 24 juin. Cinquante gymnastes de tous niveaux font partie de l’association. « Elles s’entrainent de une à quatre fois par…

Du passé au présent

Dès 1838, la Halle de la Martinière a fourni des produits frais aux lyonnais. Fermée il y a quelques années, cet espace est actuellement en réhabilitation, pour à partir de l’automne 2017, offrir du bio. Commencés il y a un mois, des travaux de déconstruction ont ramené la halle à l’état brut, c’est-à-dire que seuls…

Crier pour l’égalité !

Dans le cadre de la Journée internationale des droits de la Femme, l’association PasserElles Buissonnières a, avec le soutien de la mairie du 1er, organisé une manifestation dimanche 12 mars, place Sathonay. La parité, une nécessité Investir l’espace public pour montrer à chacun qu’il a sa place, était l’objectif de l’opération. De ce fait, peintures…

Ainay, d’une abbaye à un clocher

Dès l’époque romaine, avec la fondation de Lugdunum en 43 av. J.C, la presqu’ile marque son importance dans la cité qui en trente ans se promeut deuxième ville de Gaule. Un essor formidable Lugdunum devient un centre névralgique, des commerces s’implantent. Mais la presqu’ile est très marécageuse, aussi de gros travaux d’aménagement et de terrassement…

Où va notre argent !

La SPL Lyon Confluence, après avoir créé la place Camille Georges en 2014, s’est aperçue qu’il y avait des malfaçons, aussi elle casse tout et recommence. Le sol ne convenait pas, mais la ville l’avait voulu ainsi par souci d’économies. D’ici le 10 février, celui-ci doit être repris, et des arbres ainsi qu’un rosier piquant…