Restons optimistes !

Suivant sa dernière étude mensuelle, la Banque de France fait savoir que l’activité industrielle reste globalement fragile en raison des difficultés persistantes de certains secteurs prépondérants dans la région comme la fabrication de matériel de transport, la chimie ou le décolletage. Ainsi la fragilité des carnets de commandes ne laisse entrevoir qu’une légère hausse de…