Mémoire et innovation

En 1856, à la demande des fabricants de soierie, la Chambre de Commerce fondait le Musée d’Art et d’Industrie afin de témoigner de l’excellence du savoir-faire lyonnais, qui deviendra Musée des Tissus dès 1890, ayant pour ambition d’établir à Lyon la plus important collection de textiles au monde. Aujourd’hui, avec deux millions cinq cent mille…