Protection impérative

La sécurité des enfants et la sanctuarisation des établissements scolaires constituent une priorité. Dans cette optique, la région a proposé des outils efficaces aux directeurs pour protéger l’entrée des lycées. Leur protection est une priorité régionale, cinquante-quatre millions d’euros lui sont consacrés. « Nous n’imposons rien, indique le président Laurent Wauquiez mais proposons des équipements aux…

La ville la plus chère de France

A partir du 1er janvier 2018, si les tarifs du stationnement vont rester stables, les prix qui l’entourent vont sérieusement augmenter. Cela du fait de la loi de dépénalisation du stationnement qui permet aux maires d’en fixer les montants. Véritable matraque A Lyon, seulement deux zones de tarification seront conservées, Tempo et Presto. L’amende pour…

Situation inédite !

L’association Les Jardins suspendus de Perrache rencontre actuellement de grandes difficultés. Apaiser les tensions – Il y a un an, elle a obtenu l’autorisation de construire une cabane sur le toit terrasse du centre d’échanges où se trouvent ses jardins partagés. Maintenant la direction de ce dernier lui demande de faire valider cette construction par un…

Stop Corruption

Peu de monde pour ce rassemblement contre la corruption, dimanche 26 mars place Bellecour, et pourtant le sujet est d’actualité ! Ce mouvement citoyen parti des réseaux sociaux constate que rien n’est au beau fixe, cette corruption se retrouve dans les mouvements politiques bien sûr, mais aussi dans la finance, l’industrie, la justice. « La…

Préférence régionale

Dès 2016, la Région a affiché son ambition de réorienter l’achat et l’investissement au niveau régional pour qu’ils bénéficient autant que possible à l’économie et aux entreprises d’Auvergne-Rhône-Alpes. Pas de retour Aussi, tout en restant dans le cadre de la légalité, la Région a donc pris des mesures très concrètes pour combattre efficacement le recours…

Tous solidaires

Par arrêté préfectorale, il a été décidé que la Marché de Noël place Carnot fermerait à dix-neuf heures, les trois jours du Fête des Lumières, pour des raisons de sécurité. Mais les commerçants et particulièrement ceux de bouche, bien qu’ils doivent respecter cette décision, ne sont pas d’accord. « Cela nous dérange énormément, avance l’un d’eux,…