Surveillance dans la cité

Une centaine de caméras de vidéosurveillance sont réparties dans le 2e arrondissement où leur nombre augmente constamment, bien que les acheter, les poser et les entretenir coute très cher « Nous avons une bonne couverture, relève le maire Denis Broliquier, mais les actes délictueux sont nombreux, ces caméras permettent d’identifier les malfaiteurs, mais ne remplacent pas les policiers ».

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il est logique que les caméras soient installées dans les rues et quartiers où il y a le plus de faits délictueux qui d’après le maire « sont très bien surveillés », et qu’il y en ait moins dans les endroits plus calmes. Cependant, il est nécessaire que les personnes victimes d’agression, que ce soit dans des lieux sous pression ou non, déposent plainte d’abord pour que celle-ci puisse être traitée, mais aussi pour améliorer la cartographie de la délinquance dans la ville.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.