Sud Presqu’ile-Confluene

Fondé en 1964 pour défendre les intérêts des cheminots du quartier, le Comité d’intérêt local Sud Presqu’ile (CIL) est toujours très actif. Au cours de son histoire, les présidents Pénetti et Bouzonnet ont beaucoup travaillé sur l’autoroute, le cours de Verdun et le Tunnel de Fourvière, et ont en accord avec les commerçants de l’époque craignant de perdre leur clientèle, refusé le métro cours Charlemagne. Le président actuel, Marcel Brévi, est certain que dans une dizaine d’années, le tram ne suffira plus, car la Confluence se développe il faudra alors un métro qui pourrait être quai Perrache.

Apolitique, le CIL compte quatre-cents adhérents, il accompagne l’aménagement de la Confluence, et s’efforce d’intégrer les nouveaux habitants. « Nous montons des projets  desquels nous attendons des résultats, indique le président, la recherche fondamentale étant la mise en valeur du quartier, ce que nous avons commencé à faire en créant plusieurs manifestations pérennes, comme le vide-grenier, les feux de la Saint-Jean ou le concours des nouvelles littéraires. »

A l’occasion de ses cinquante ans, il a organisé le vendredi 20 novembre, un diner-croisière sur l’Hermès.

Journal du Comité d'intérêt local Sud Presqu'ile-Confluence

Journal du Comité d’intérêt local Sud Presqu’ile-Confluence

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.