Sud Presqu’ile, comité d’intérêt local efficace

Au cours de son assemblée générale qui a eu lieu le mardi 26 janvier, le CIL Sud Presqu’ile

a souligné que le projet Confluence en est à son milieu, la première phase est pratiquement terminée, et la deuxième commence.Le président Marcel Brévi, et Loïc Graber adjoint à la démocratie participative

Le président Marcel Brévi, et Loïc Graber adjoint à la démocratie participative

Proposer et améliorer – Etant donné les institutions ou entreprises qui s’installent, ce quartier aura un grand retentissement dont tout le monde doit se féliciter, mais il y a toujours la barrière de l’autoroute et du centre d’échanges.

Bien qu’en principe le quartier ait été conçu sans voiture, il faut vivre avec son temps, et tenter d’améliorer la circulation, d’abord en interdisant de tourner à gauche sur le cours Charlemagne, puis en synchronisant les feux et en revisitant les rues adjacentes, de manière à fluidifier le trafic. « Nous avons la chance d’avoir l’autoroute, indique le président Marcel Brévi, il faut l’utiliser ».

Les habitants doivent vivre dans la réalité, avec ce qu’ils ont, mais cela n’empêche pas de demander aux élus de petites améliorations, souvent obtenues, et d’utiliser intelligemment la concertation.

Une navette sans chauffeur qui desservirait les petites rues du quartier est à l’étude, sans pour cela supprimer celle existant actuellement.

Sud Presqu’ile essaie de mettre en lumière toutes les transformations du quartier, en organisant plusieurs manifestations dans l’année, de manière à attirer dans le secteur, des lyonnais de tout bord.

contact: lyon-presquile@orange.fr

2 réflexions au sujet de « Sud Presqu’ile, comité d’intérêt local efficace »

  1. Contrairement à ce que dit notre Président ,cette autoroute n’est pas une chance!!!! Il faut la déclasser, c’est la seule manière de pouvoir, nous habitants du 2ème, l’utiliser .On pourrait alors y mettre des feux sur le quai Perrache et créer des entrées qui désenclaverait la Confluence, On pourrait ainsi aller du sud vers le Nord sans être obligé de prendre le carrefour Kitchener déjà terriblement embouteillé . Mais pour utiliser cette autoroute ,comme dit notre Président, cela ne peut se faire que si il y a déclassement ?. C’est pour cela qu’il faut se battre pour ça ,le reste n’est que baratin !!!!!

    • C’est vrai, tant qu’il n’y aura pas de déclassement, rien ne pourra être fait. En attendant, il faut vivre le mieux possible avec les contraintes, et le prendre du bon côté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.