Stoppons les violences

La samedi 25 novembre, journée mondiale de lutte contre la violence faite aux femmes, l’association Filactions a organisé un rassemblement place de la République.

Briser le silence

Plus de 10% des femmes subissent des violences. Les hommes doivent en prendre conscience, car cela affecte toute la société, leur fille, leur épouse, leur sœur peut être concernée. « Aujourd’hui, les femmes osent plus parler, se livrer qu’il y a trente ans, les choses peuvent ainsi avancer » indique la présidente Maryvonne Bin-Heng. En effet, le président Emmanuel Macron veut faire de la lutte contre les violences féminines, une cause nationale.

La prise de parole de certaines victimes soutenues par les associations, aide les autres à réagir. « Quand je mets une jupe ou des talons, je me fais embêter dans la rue, regards pervers, réflexions, avance Laure âgée de vingt ans, je préfère donc être en pantalon ». Il s’avère que même les personnes plus âgées peuvent se sentir mal à l’aise dans certaines conditions.

Les violences ne sont pas un hasard, elles sont la conséquence d’une société sexiste et trop patriarcale. Toutes les classes sociales, toutes les origines sont concernées. En France, une femme est violée toutes les huit minutes.

Aussi, l’association fait-elle de la prévention auprès des jeunes, et de la sensibilisation auprès du public, par des actions de rue. Le respect de l’autre doit se développer et s’incruster dans les mentalités.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *