Stop à la casse !

Une manifestation d’ampleur – entre dix mille et quinze mille manifestants – s’est déroulée le jeudi 22 mars, au départ de Bellecour, pour rejoindre la préfecture, en passant par les Terreaux.

Battre le pavé

Initiée par les réformes programmées à la SNCF, ce mouvement voulait défendre le service public d’Etat, territorial, cheminots, hôpitaux etc., en un combat commun. « Le gouvernement est au courant de ce qui se passe, indique un organisateur, mais il préfère faire des économies cachées, sur le dos des travailleurs ». Le domaine public va en direction du privé, son objectif est désormais de faire du chiffre, raison pour laquelle il faut, d’après ces milliers de salariés, lutter et revendiquer !

Cette mobilisation sonne le retour des syndiqués dans l’échiquier social. Ils veulent à la fois défendre le statut de fonctionnaire, et que leurs rémunérations ainsi que les effectifs soient augmentées. « Il y a une telle diminution du personnel que les services ont du mal à tourner » précise un agent hospitalier de Lyon sud.

La plupart des manifestants redoutent les réformes annoncées, sont contre la sélection à l’université, et contre beaucoup de choses envisagées par le gouvernement.

De nombreux cégétistes ont participé à ce mouvement, mais un grand nombre d’autres personnes sont venus signifier qu’un service public puissant est un grand atout.

Cette grande manifestation a été la première avant trois mois de grève annoncée !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.