Soyeux destins

Au XIXe siècle, une maladie du ver à soie risque de compromettre la soierie lyonnaise. La profession se voie donc dans l’obligation d’importer des graines de ver du Japon qui va rester très lié avec la France et Lyon en particulier.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Résultat d’une sélection des meilleures entreprises contemporaines japonaises, à travers lesquelles l’exceptionnelle tradition nippone s’anime et se renouvelle, une exposition au Musée des Tissus dévoile quelques œuvres remarquables utilisant l’iconographie, la composition florale ou la légèreté. Avoir jusqu’au 29 novembre 2015.

contact: lyon-presqu’ile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.