Soutien aux commerçants

Gérard Collomb, Maire de Lyon, Emmanuel Imberton, Président de la CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne, et Fouziya Bouzerda Adjointe déléguée au commerce, ont effectué mardi après-midi, une visite de terrain auprès des commerçants de la Presqu’île entre Bellecour et Carnot. 

Aides non négligeables

Ils ont ainsi pu échanger avec de nombreux commerçants et notamment avec les président-es des associations Charité Bellecour, quartier Auguste Comte, rue Victor Hugo, ainsi qu’avec les responsables des kiosques de la place Bellecour. 

Gérard Collomb et Emmanuel Imberton ont écouté et échangé avec les responsables de boutiques au sujet des différentes mesures prises par la Ville de Lyon et la CCI suite aux manifestations des « Gilets Jaunes » qui ont lieu tous les samedis. « Nous tenons à rappeler notre soutien et notre engagement sans faille aux côtés des commerçants » ont-ils assuré.

En complément des sept cent mille euros de mesures de soutien déjà annoncées il y a quelques semaines par la ville, le point accueil installé à la CCI qui permet de faciliter les démarches administratives des commerçants voulant bénéficier des aides mises en place par l’Etat et les collectivités, a déjà accompagné plusieurs dizaines d’entre eux. 

Afin de redynamiser les commerces et de faire revenir les Lyonnais dans la presqu’île, une journée festive sera organisée le dimanche 23 juin entre Bellecour et Carnot.

Le Nord oublié

Le maire sait probablement que s’il se rendait dans le cœur de la presqu’ile, il s’exposerait à des questions dérangeantes. En effet, l’association Carré Nord Presqu’ile qui regroupe quelques deux cents commerçants entre Terreaux et Bellecour fait valoir des demandes extrêmement précises portant sur l’insécurité, les incivilités, le stationnement, la voirie, les inégalités entre commerces indépendants et grandes chaînes, la Galerie des Terreaux , l’absence de concertation…etc, sujets qui relèvent de la compétence de la ville.

« Nous avons rédigé un livret rassemblant toutes nos récriminations que nous avons remis à Monsieur Collomb, précise la présidente Carole Château patronne de la Papéthèque, mais aucune réponse, silence total de la ville ». Dans ces conditions, et sachant que dans les sept cent mille euros annoncés, 95% iront à l’hôtellerie-restauration, il est compréhensible que les responsables préfèrent éviter les points sensibles, mais est-ce à leur honneur ?

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.