Solidarité

Le taux de pauvreté dans le 1er arrondissement est de dix à 15% de la population, et la pression sur le logement social est très forte.  « Les tensions s’accumulent autour de personnes en souffrance et pourtant le 1er ne fait plus partie des politiques de la ville » précise André Gachet élu en charge des personnes âgées et des services sociaux. Il y a dans l’arrondissement, des familles sans abri, abandonnées de la collectivité. Et ce sont les enfants, scolarisés comme il se doit, qui en souffrent le plus, ils ont énormément de mal à assumer leur différence. « Une sorte de désert social est en train de s’installer » poursuit l’élu. La mairie du 1er qui affirme que la solidarité est un sujet très sérieux qu’il faut prendre à bras le corps, souhaite que les Maisons Métropolitaines deviennent de véritables maisons de solidarité.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *