Soixante-dix ans d’engagement

L’Union Départementale des Associations Familiales (UDAF) qui représente les familles du Rhône auprès de toutes les instances, a souhaité son soixante-dixième anniversaire, le samedi 19 décembre à l’Hôtel de Ville.

A l’écoute de la société – Cent cinquante associations représentant quatorze mille cinq cents familles adhèrent à l’UDAF qui est devenue un acteur incontournable face aux pouvoirs publics, et qui au cours de toutes ces années, a su évoluer. En effet, elle accompagne les mutations sociales, en 1985 elle a pris en compte les familles monoparentales, et en 2015 les homoparentales. « Vous irriguez la société pour décloisonner les approches et servir les familles qui, socle de la société, ont un rôle capital dans notre pays. » indique Zorah Aït Maten adjointe au maire déléguée aux affaires sociales. L’association représente toutes les familles de l’ouvrier au cadre dirigeant en tenant compte du fait que les plus vulnérables doivent avoir les mêmes droits que les autres.

Discours de la présidente Morgane Gailleton

« La réalité familiale est présente dans nos institutions, avance la présidente Morgane Gailleton, plus nous serons nombreux, plus nous serons forts vis-à-vis des institutions publiques ». Et de préciser que l’UDAF qui représente un pluralisme d’associations familiales de toutes sensibilités propose différents types de services, et répond sur tous les sujets qui concernent la vie quotidienne des foyers, que ce soit le soutien, le logement, le handicap, le surendettement etc., tout sujet faisant face aux réalités.

Depuis 1945, les situations ont beaucoup changé, et les familles sont durement touchées par les réformes successives « A force de tailler dans la politique familiale, poursuit la présidente, on risque de créer des déficits pour les générations futures, il est urgent que cette politique prenne en compte l’école et le numérique, en accompagnant les vulnérabilités ». L’éducation et la transmission des valeurs essentielles sont primordiales. « La famille est la meilleure école de la vie, si elle se porte bien, la jeunesse sourira. » Lieu de socialisation et d’éducation, elle est une composante essentielle du tissu social, une chance et non une charge, et doit être le premier investissement de la France.

L’UDAF met en place des services suite aux besoins exprimés par les familles, et les défis sont encore nombreux !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.