Signal de déshumanisation

Les parents, enseignants, élus du 1er arrondissement et de nombreux habitants du quartier, ont le jeudi 21 mars, défilé pacifiquement rue de Brest et rue Edouard Herriot avant de rejoindre la place de la Comédie, pour manifester leur désaccord face à la fermeture de l’école maternelle Lévi-Strauss.

Dans la plus grande indifférence

Aucun motif valable n’est invoqué par la ville ; depuis des années les enfants traversent une rue pour aller en récréation, et cela n’a jamais posé de problème. La délibération doit être votée le lundi 25 mars lors du Conseil Municipal, mais il est à parier que de nombreux conseillers voteront pour cette fermeture, sans vraiment savoir de quoi il retourne.

Fermer une école est un acte grave. Cela met dans l’embarras toutes les familles, d’autant qu’à partir de septembre prochain il n’y aura plus d’école entre Jacobins et Terreaux, ce qui pose un réel problème pour les petits enfants qui ne peuvent pas faire de trop grandes distances pour aller en classe ! Les quarante-trois familles concernées habitent toutes à proximité de l’école, et seront donc très ennuyées, dès la rentrée prochaine.

« Rien ne justifie la fermeture de cette école, indique, Mélanie une mère de famille, nous avons écrit à tous les conseillers municipaux pour qu’ils votent en leur âme et conscience, car il est probable que certains qui ont des familles et des enfants, sont de notre côté ».

Lévi-Strauss est une école à taille humaine, où les familles sont proches de l’équipe enseignante. La fermer marque la volonté de la ville d’éliminer les familles du centre-ville, de transformer le quartier de manière insidieuse, encore une fois sans concertation !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.