Un siècle de formation

L’Hôtel de Ville puis la CCI ont successivement accueilli, le jeudi 17 novembre, l’ICOF à l’occasion du centenaire de l’école.

Créée en 1916 par les ursulines, en partenariat avec la Chambre de commerce, à la demande des entrepreneurs, afin de former les femmes à différents métiers, pendant que les hommes sont à la guerre, l’école se voulait innovante.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une mission éducatrice – « La formation de la jeunesse est d’une grande importance, souligne le directeur Bertrand Eygun, l’information, l’ouverture et la communication sont chez nous des points forts ». Et de préciser que l’accompagnement personnalisé est primordial pour favoriser la réussite en aidant les élèves dans leur quête d’un épanouissement personnel.

La ville est fière de son réseau d’enseignement, dont l’ICOF fait partie intégrante depuis un siècle. Et l’adjoint au maire Jean-Dominique Durand de rappeler que l’ICOF et ses fondateurs sont des pionniers en la matière d’autant que les Ursulines ont une vocation enseignante à la pédagogie moderne, qui s’appuie sur le profond respect porté à chaque individu.

L’école s’inscrit dans un mouvement catholique, qui œuvre avec humanisme, à la formation professionnelle.« Les élèves, qu’ils soient au lycée ou en enseignement supérieur sont notre raison d’être, poursuit le directeur, l’éducation consiste à allumer chez les jeunes le feu de l’entrepreneuriat, en leur  proposant une ouverture sur le monde ».

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.