Sécurité à bras le corps

Au cours de son Assemblée plénière des jeudi 15 et vendredi 16 octobre, la Région a essentiellement parlé de la sécurité.

Centre de surveillance urbain
Elle s’est d’abord attaquée à la protection des lycées, puis à celle des transports, en installant la vidéoprotection dans la plupart des gares d’Auvergne-Rhône-Alpes, videoprotection qui à partir de fin octobre, sera en temps réel.

La police ferroviaire a également été renforcée, pour un niveau maximal de protection. « Depuis quelques années, la sécurité se dégrade de plus en plus, assure le président Laurent Wauquiez, c’est pourquoi nous avons décidé d’instaurer, en accord avec les maires, un bouclier de sécurité, les investissements étant trop lourds pour les communes ». Un contrat comprenant un réseau de surveillance, de la vidéoprotection et du matériel pour la police, sera donc mis en place avec celles intéressées. « Cela est un dispositif majeur par lequel nous apportons notre soutien aux communes » poursuit le président. Un fonds de trois millions d’euros sans réelle limitation, sera dédié à ce bouclier.

Travail collectif

Le 2e arrondissement a construit un plan demandant des caméras, des bornes escamotables et des policiers municipaux supplémentaires, destiné à améliorer la sécurité dans la presqu’ile. « Pour lutter contre l’insécurité, nous souhaitons travailler en priorité sur l’aménagement urbain, couplé à plus d’effectifs de police » indique le maire Pierre Oliver. Pour ce faire, il faudrait sécuriser le périmètre, apaiser les zones de tapages et de rodéos et verbaliser systématiquement les incivilités. Et peut -être fermer la presqu’ile la nuit, en limitant l’accès aux seuls riverains. Ce plan a été transmis à la Ville et à la Métropole, mais pour l’instant aucune réaction !

La mairie du 2e fait des propositions à la ville, et la Région tend la main au maire de Lyon pour ces problèmes de sécurité, car il faut avancer dans ce domaine.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.