Secteur en crise

La signature du plan régional pêche et milieux aquatiques 2020-2022, a eu lieu à l’Hôtel de Région, le mercredi 13 novembre.

Lutter contre la pollution

La Région renouvelle son plan « pêche et milieux aquatiques » pour trois ans, et renforce son accompagnement auprès des pêcheurs pour la préservation des ressources. Avec ses fleuves, ses rivières et ses lacs naturels, Auvergne-Rhône-Alpes possède une richesse aquatique exceptionnelle qui en fait un territoire privilégié pour la pêche de loisir.

Cette signature est un gage de confiance pour les associations qui cherchent à reconquérir progressivement la qualité de l’eau, avec l’aide de la Région à hauteur de un million par an,  afin de favoriser le retour des espèces comme l’écrevisse, l’anguille ou la truite.

« La problématique majeure est la libre circulation piscicole, et les enjeux de biodiversité, assure Luc Rossi président de l’association des Migrateurs Rhône Méditerranée, il y a des batailles très importantes à mener pour reconquérir les espèces ». D’autre part, étant donné la perturbation des cycles liée au changement climatique, le maintien de la biodiversité est d’une importance majeure, certaines espèces étant en voie de disparition. Les pêcheurs sont des sentinelles au bord de l’eau qui ont le devoir de signaler la moindre pollution, altérations provoquées par une grande variété de substances, rejetées directement ou indirectement.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.