Se loger, oui mais …

De nombreux citoyens, à la recherche d’un logement, sont dans la détresse, et la mairie du 2e arrondissement n’a pas les moyens de leur donner un espoir de logement social.

« La Métropole et la ville ne sont pas vraiment préoccupées par ce sujet, indique Roland Bernard au cours du conseil du 2e arrondissement du mardi 14 septembre, elles se renvoient la balle régulièrement ». De ce fait, il est très difficile de satisfaire ces familles qui devraient être prises en charge par les bailleurs sociaux. En 2021, pour un appartement libéré, il y a treize demandes, douze restent donc sur le carreau, alors qu’en faire ?

La volonté des écologistes est de produire du logement social, mais la ville n’en construit pas suffisamment, d’où une augmentation permanente des prix. Les classes moyennes ne peuvent plus habiter la presqu’ile.

Plus de quinze mille personnes viennent chaque année s’établir dans l’agglomération, et la production annuelle est de deux mille logements, ce qui est bien insuffisant.

contact: lyon-presqu’ile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.