Savoir emblématique

Fruit d’une donation de l’association ARgile, l’exposition « Potières d’Afrique » qui est à partir du mardi 28 juin, présentée au Musée des Confluence, rassemble soixante-neuf pots, cent photos et plusieurs heures de vidéo.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En Afrique, la poterie est un métier féminin que les filles commencent à pratiquer souvent encore enfant. « La qualité du travail de ces femmes est impressionnante » avoue Camille Virot, céramiste président de l’association.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Toutes les pièces présentées, ce qui est rare, font partie des collections du musée. L’exposition qui commence à l’extraction de la terre, se termine au marché, lieu où ces poteries sont vendues. Bien sûr, toutes sont faites à la main. « Ces pots utilisées pour conserver l’eau, les liquides ou les céréales, font partie de la vie quotidienne » poursuit le céramiste. Mais chaque africaine n’est pas potière, il s’agit d’une profession qui donne une reconnaissance sociale. Chacune travaille individuellement, et la cuisson est collective, en fin de semaine, pour aller vendre le lendemain.  Voir jusqu’au 30 avril 2017.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.