Savoir dire Non !

Le collectif Marchons Enfants qui regroupe vingt-deux associations et milite pour l’abrogation du projet de loi bioéthique qui doit être étudié par le Sénat début 2021, organise un rassemblement autorisé, demain samedi 10 octobre à 14h45 place Bellecour, comme dans une soixantaine de villes.

Dialogue de sourds

La majorité des français reconnaissent qu’il est important pour un enfant d’avoir un père, donc une très large majorité est hostile à ce projet qui l’efface définitivement. La médecine n’est pas là pour servir des désirs et des idéologies, mais pour soigner. Dans le cas de la PMA, les femmes sont bien portantes, et veulent se faire rembourser par la Sécurité Sociale, c’est-à-dire par les Français, cet acte antinaturel. « Il s’agit d’un holdup, d’un abus de pouvoir de l’Etat, lance Raphaël Nogier président de Cosette et Gavroche, prendre l’argent de la collectivité pour le plaisir de quelques-unes est un scandale ! »

Les familles, père et mère, sont très inquiète de ce projet de loi en faveur des adultes, qui ne prend absolument pas les enfants issus de la PMA ou de la GPA en compte. Et pourtant ce seront eux les premières victimes, car il n’est pas anodin de ne pas avoir de père ! « Maman, pourquoi mon copain a-t-il un père et une mère, et pas moi ? ».

C’est la marchandisation de l’enfant, bientôt il sera possible de le sélectionner : blond aux yeux bleus, brun aux yeux noirs etc. Cela n’est pas acceptable, le collectif s’élève contre ce projet de loi dont il demande le retrait. « On protège la nature, les plantes, les animaux, en faisant abstraction de l’embryon humain, cela est révoltant, s’exclame Aude Mirkovic, porte-parole de Juristes pour l’Enfance, le corps n’a pas de valeur marchande ! ».

La souffrance de certaines femmes et le désir d’enfants sont exploités, car cela génère des flux financiers très important ; La France ne doit pas s’introduire dans ce marché. D’autant que ce sujet n’est pas la préoccupation première des Français qui pensent plus à leur emploi et à leur pouvoir d’achat ! « S’occuper actuellement de bioéthique, est un acte de mépris envers la population » assure Marc Faber président de La Manif pour tous.

Le collectif Marchons Enfants veut contribuer à une prise de conscience de la part des Français, il veut se faire entendre, pour que les femmes n’aient pas d’enfant issus d’éprouvettes 

Alors demain, Tous à Bellecour !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.