Sauver les restaurants

Le secteur de la restauration est durement touché par la pandémie de Covid-19. Le confinement les a privés de tout ou partie de leur chiffre d’affaires, et le déconfinement ne suffit pas à redresser la barre.

Faire un geste

En moyenne, ils constatent une baisse de 50% de leur chiffre d’affaires depuis leur réouverture et 40% pourraient déposer le bilan d’ici la fin de l’année si l’Etat n’intervient pas pour les aider.

Dans ce contexte, de nombreux restaurateurs cherchent à vendre. Mais s’ils ne trouvent pas de repreneurs, c’est tout le tissu économique et social qui va être impacté. Car les restaurants créent des emplois, ils dynamisent le territoire et ils sont des lieux de vie très appréciés des Français.

Se faire plaisir avec un bon petit plat, dîner en amoureux, partager de bons moments en famille et entre amis, ou alors déjeuner sur le pouce avant de reprendre le travail, réaliser des repas d’affaires, ou bien encore prendre un café en terrasse et profiter du soleil…, toutes ces raisons semblent boudées par les Français, et pourtant un restaurant qui ferme, c’est un peu de qualité de vie qui disparaît !

Nombre de petits troquets, bistrots, brasseries, auberges, et bons petits restos sont, du fait de la crise mis en vente, et peut-être appelés à disparaître faute d’avoir eu la visibilité méritée. Pourtant, tous ces établissements, des plus petits aux plus grands, sont emblématiques d’un art de vivre à la française qui mixe convivialité, gastronomie, et qualité du service.

C’est à chacun, et particulièrement aux lyonnais, fiers de leur patrimoine gastronomique, à faire un effort en faisant vivre ces établissements qui apportent qualité de vie et lien social, ce qui est fondamental !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.