Sauvegarde d’un patrimoine

Dimanche 4 mars 2018 à 17 heures, le dernier concert – Louis Couperin, Jean-Sébastien Bach,  Camille Saint-Saëns ,  Maurice Ravel , Louis Vierne,   Jean Langlais – avant rénovation de l’instrument sera donné sur l’orgue de Saint-Bonaventure, par l’organiste titulaire Gabriel Marghieri.

Restauration en profondeur

En effet, celui-ci sera muet dès le lundi 5 mars, et ce pour un minimum de deux années, afin qu’une importante restauration puisse être effectuée par l’excellent facteur d’orgues Michel Jurine, grand connaisseurs de Joseph Merklin constructeur de l’instrument en 1886. « Depuis plus de cinquante ans, aucun travail important n’a été réalisé sur cet orgue, précise Denis Léonhardt président de l’association POSB (Pour l’Orgue de Saint-Bonaventure), il est dans un état pitoyable ».

Avec ses quatre mille deux cents tuyaux, ce monument est l’un des fleurons du patrimoine musical régional, il peut servir tout le répertoire musical. L’Association POSB souhaite lui redonner le lustre incontesté que ses qualités sonores méritent, qui permettra de l’ouvrir à l’extérieur pour qu’il participe pleinement à la vie musicale et culturelle lyonnaise. « Il fait partie de notre patrimoine et mérite beaucoup d’attention et de respect » poursuit le président.

Le diocèse, la Ville de Lyon et l’association participent pleinement à cette rénovation dont le montant est estimé à un minimum de trois cent cinquante mille euro, mais il manque encore des fonds, aussi cette dernière va-t-elle faire appel au mécénat, et à tous les amoureux de la belle musique, qui sont invités à venir au concert du dimanche 4 mars. Entrée libre.

Souscription : http://fondationsaintirenee.org/commande

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.